Home / Actualités / Pourquoi un tel mépris des Villeneuvois ? par Birol BIYIK

Pourquoi un tel mépris des Villeneuvois ? par Birol BIYIK

Pourquoi un tel mépris des Villeneuvois ?

rever-de-mepris-696x308Le journal « Le Parisien » et « TF1 » ont réalisé des reportages sur l’abandon des terrains situés sur les terrains contigus aux berges de l’Yerres. On y découvre des parcelles abandonnées, transformées en dépotoir, des décharges de déchets de chantiers, des rats et des cafards prolifèrent… La zone est dite humide, on assiste à des développements de maladies, des odeurs nauséabondes ont envahi le quartier, des zones devenues des lieux de non droit…
La population des quartiers de Blandin et de Belleplace est délaissée. Les élus locaux ne semblent pas motivés à assumer leur rôle de prévention. La municipalité n’y retourne plus, sauf avec les caméras comme aiment à répéter certains voisins !

Pour Mme le maire, c’est le même leitmotiv, les habitants ont la chance d’être propriétaires, il ne faut pas qu’ils se plaignent !

Malheureusement, les Villeneuvois sont régulièrement confrontés aux dangers liés aux aléas naturels. Ainsi le 11 juin dernier un violent orage a provoqué par une inondation, la saturation du réseau d’évacuation des eaux pluviales, le giratoire et le hall de la gare SNCF étaient sous l’eau. La vidéo d’un Villeneuvois a été partagé plus de 8 000 fois, plus de 500 000 vues, sur les réseaux sociaux. Un nouveau risque donc pour les Villeneuvois, qui vient s’ajouter à la longue liste des risques naturels, comme notamment les crues de l’Yerres et de la Seine, l’instabilité du sol lié à la présence d’argile sur le Coteau, d’un accident lié au transport de matières dangereuses sue la RN6 qui est très fréquentée par les camions, ou même par le fret ferroviaire…

En effet ces deux dernières années, deux inondations ont frappé notre ville, en juin 2016 et janvier 2018. Malgré plusieurs demandes, aucun débat n’a eu lieu au conseil municipal, Mme le maire m’a même interdit d’intervenir, et m’a coupé le micro en pleine séance du conseil municipal. Si les risques naturels ne peuvent pas être évités, on peut en limiter les dégâts. La fatalité et la fuite ne sont pas des solutions adaptées.

On peut déplorer depuis un an rien n’a été fait, aucun exercice d’alerte n’a été organisé, le plan communal de sauvegarde n’est jamais sorti du bureau de Mme le Maire. A-t-elle a eu la curiosité d’analyser son contenu, tellement elle est loin de nos préoccupations ?

autrucheEn cette rentrée, la grande opération de communication Imagine Villeneuve, subventionnée par les promoteurs, est de retour. Malheureusement dans les 94 propositions initiales issues des rencontres avec les citoyens et récoltées par l’équipe municipale, pas une seule fois le mot inondation
n’apparait. Le syndrome de l’autruche…

A qui profitent les impôts des Villeneuvois qui ont le taux d’imposition la plus élevé et qui sont les plus pauvres du Val de Marne ? A croire que l’inconscience est devenue la source de la pseudo-activité ! Les Villeneuvois, doivent s’organiser face à ces aléas et à la médiocrité de nos élus.

Ainsi à l’approche des échéances électorales, la municipalité est entrée dans une fuite en avant ayant pour objectif de tout démolir, comme témoignent ces nombreuses demandes de permis de détruire que plusieurs opérateurs immobiliers ont déposé. On attend la délivrance des autorisations de Mme le maire. Sachant qu’elle ne pourra que difficilement réaliser les projets de bétonnages d’ici la fin de son mandat, faute de temps mais surtout de moyens, surtout que les caisses sont vides, et les dissensions nombreuses.

Espère-t-elle mettre la ville aux mains des promoteurs, sur une voie de non-retour ?

Avis à tous les acteurs : en 2020, tous les projets de bétonnages sur la ville seront suspendus aux profits des équipements municipaux comme des nouvelles écoles, par la nouvelle majorité municipale. Tous les moyens seront mis en oeuvre pour défendre les intérêts des Villeneuvois notamment au niveau financier.

About admin

Scroll To Top