Home / Conseil municipal / La fissure au conseil municipal de Villeneuve-Saint-Georges !

La fissure au conseil municipal de Villeneuve-Saint-Georges !

fissure_conseil

Au conseil municipal de jeudi 3 décembre 2015, la majorité municipale PCF/PS/PRG a décidé de m’enlever les délégations. La raison invoquée sont mes prises de position qui vont à l’encontre des idées de la majorité. Voici mon discours à l’occasion du vote de cette délibération :

Je m’interroge sur le but de m’enlever les délégations alors que je n’assiste à aucune réunion faute notamment de votre mauvaise volontiers organisationnelle. D’ailleurs je n’ai accès à aucun document administratif, j’attends toujours l’inventaire des parcelles soumis au portage financier, la convocation pour participer à la mission locale, la tenue des commissions à des heures respectant la disponibilité de chacun, et j’en passe…

Mesdames et Messieurs les élus,

        Entendez-vous dans les campagnes

        Mugir ces féroces soldats ?

       Ils viennent jusque dans vos bras

      Égorger vos fils, vos compagnes !

Entendez-vous la frustration de notre ville, le ras le bol des Villeneuvois, entendez-vous les cris de nos enfants sans avenir, de nos rues sales, de nos quartiers abandonnés, de nos maisons pillées, de nos commerces fermés… Y’a t il une personne qui pleure cette situation, y’a-t-il un cœur une âme sensible qui se révolte contre ces calculs politiciens, contre ce monde d’intérêt !

Vous avez choisi la stratégie la plus néfaste qui consiste à bâillonner les élus, à leur interdire accès à la parole, qui permettrait le partage et le débat d’idées afin que l’intérêt général prime sur l’intérêt partisan. 80 à  90% des élus ici présents ne connaissent pas les dossiers ni la situation de leur ville, à la hauteur de votre incompétence, et de votre laxisme.

Je le répète l’intérêt général doit prévaloir sur l’intérêt partisan. L’intérêt de notre commune, la vie de nos administrés doivent être notre seule obsession, elle ne doivent faire l’objet d’aucune tractation.

Monsieur Henry, votre cinglante défaite  face à un candidat issu de l’immigration, a laissé beaucoup de traces, chez vous et vos partenaires d’intérêt. Cette situation ne doit pas vous déshumaniser, et trouver un bouc émissaire à tout prix.

Messieurs les élus, je vous le dis en face, la discrimination n’est pas une question de droite, ni de gauche, elle est partout, omniprésente, sous toutes les formes et aussi dans ce conseil, sous vos yeux  bienveillants et approbateurs.

Je me pose la question, dans ce conseil municipal, faut il s’appeler Daniel, Sylvie, Laurent, Charles, Guillaume, Elsa, Bénédicte pour accéder à des postes d’adjoint, être un semblant décideur de l’avenir de notre ville, faut il s’appeler Mohammed, Imen, Omar, Nadia, Insaf, Sabah pour être assis en bout de table, par nécessité de quorum…

Vos intimidations ne me font pas peur, et j’use de mon droit à la désobéissance civile pour dire NON, pour dire ASSEZ. Je suis citoyen, je suis français, je suis élu, que ça vous plaise ou non, et je fais parti du débat politique, et je n’ai pas besoin qu’on parle ou qu’on pense en mon nom, ni à ma place. Je demande la reconnaissance constitutionnelle de citoyen à dignité égale, dans ma ville, dans mon pays des droits de l’homme dont je suis acteur.

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE,

VIVE LA France,

Vive la République, vive la démocratie !

 

 

About admin

Scroll To Top