Home / Conseil municipal / Inondation : Juin 2016 / Janvier 2018, débat refusé par Mme le maire de Villeneuve Saint Georges

Inondation : Juin 2016 / Janvier 2018, débat refusé par Mme le maire de Villeneuve Saint Georges

Ce soir, lors du conseil municipal, l’opposition avait demandé qu’un débat sur les inondations ait lieu. Mme le maire en a décidé autrement, elle ne répondra que par écrit à nos sollicitations considérant notre demande comme des questions écrites. Je désire quand même partagé avec vous le discours que j’avais préparé pour l’occasion.

Inondation : Juin 2016 / Janvier 2018

Deux datevilleneuve-saint-georges-a-les-pieds-dans-l-eau-depuis-une-semaine-20180130-0002-1e1904-0@1xs qui resteront à jamais graver dans la mémoire des Villeneuvois.

Mme le maire, mesdames et Messieurs les Élus,

La situation a t elle changé entre les inondations de juin 2016 et janvier 2018. Qu’as fait la municipalité pour éviter les dégâts et gérer au mieux cette nouvelle crise ? On ne pouvait pas éviter les crues, mais on peut limiter les dégâts matériels et humains, éviter les souffrances, faire en sorte que nos administrés ne soient pas à jamais marqué par ces épreuves. Malheureusement Mme le maire, vous avez échoué dans cette tache.

Chaque jour la colère et le mécontentement se fait sentir dans la ville. je vous demande donc que mon discours soit dans son intégralité pris en compte dans le compte rendu analytique et que toutes les demandes soient considéré comme des requêtes officielles.

Pourtant et pour mémoire, dès le début du mois de décembre, je vous envoyais une tribune dans ce sens. Je vous mettais en garde contre le retour des inondations et de ses conséquences. Je pointais le manque de préparation et de débat, ceci depuis juin 2016 au conseil municipal. Encore aujourd’hui nous sommes tenus de prendre la parole sans que vous ayez accepté de débattre, et de mettre une délibération. Mais vous préférez fuir au lieu d’affronter la réalitimagine_villeneuve_engagementé, et de trouver des solutions aux problèmes de la ville.

J’ai repris vos 94 engagements de votre opération Imagine Villeneuve, pas un seul ne traite des inondations. 94 propositions sans citer le mot inondation ? Mais de quoi avez vous parler avec les Villeneuvois durant 4 mois ? Prenez vous conscience de la gravité de la situation ?

Le même mois, une première alerte était donnée dans le quartier de Blandin. Vous n’avez pas voulu prendre au sérieux. En effet, personne à la mairie pour répondre à nos questions, et même pire votre directeur général nous accusons de jouer avec la peur des gens ! Quel amateurisme !

Fin janvier, le quartier ressemblait à une mare géante où l’eau atteignait parfois 1,50 mètre de hauteur par endroits. Les habitants ont du se débrouiller seuls et devaient vivre sans eau potable, sans électricité et dans le froid. Certains ont été livrés à eux-mêmes devant l’inaction de la mairie. Dans notre ville, les inondations ont impacté le quotidien de 800 habitants.

80e9fd891ae394bfa5cc3d32cf50a7bcDes bastings ont été installés sur place à la hâte, sans concertation et qui disparaissent à la nuit tombée, aucune organisation pour surveiller nos quartiers inondés. Que penser de ces grosses bennes volées, qui disparaissent dans l indifférence la plus absolue. C’est la triste réalité de la gestion calamiteuse de notre municipalité. Combien de barque vous restent ils à la fin de ces inondations ?

Doivent être évoqué des coupures électriques, problème pointé du doigt dans le rapport de janvier 2017 du Conseil général de l’environnement et du développement durable, et qu’il fallait résoudre déjà à l’époque.

Sans compter, ces familles qui ne peuvent pas quitter leurs maisons pour cause de cambriolages, et qui se retrouve sans courant électrique et sans chauffage. Et chacun se débrouille comme il peut car délaisser par les autorités compétentes. Et dans tout cela, personne ne parle du plan communal de sauvegarde et du schéma de gestion de crise, annoncé six mois auparavant dans le parisien par votre DGS !

Où est il ? Personne ne pense à l’activer ?

Peut-on avoir la date d’arrêté approuvant le PCS au fait Mme le Maire, que vous avez signé comme le prévoit le Code de la Sécurité intérieure, et son article L31-3 relatif au plan communal de sauvegarde? Depuis deux semaines, je fais le tour des services, et le PCS semble s’être volatilisé. Mme Charlier a-t-elle emmené ce document avec elle ? Et personne pour répondre aux questions.

Et le pire se produit ce 4 février ! Un Villeneuvois domicilié dans le quartier de Belleplace décède, suite à une intoxication par le monoxyde de carbone issu d’un groupe électrogène mal utilisé. Le générateur avait été installé sans précaution dans un pavillon, en raison de la défaillance dans l’alimentation en courant électrique chez les riverains du chemin des Pêcheurs. Cette situation n’a pas été seulement provoquée par le débordement de l’Yerres. Est-elle le résultat d’une négligence ? Pourquoi le réseau appartenant à la ville n a t il pas été mis hors de l’eau, depuis 18 mois ? Pourquoi la ville n’a pas sollicité le Sipperec sur ce point depuis 18 mois ?

Sans oublier les employés municipaux, laissés à eux même, sans outils adéquates, obligés d’affronter la colère des habitants. Vous pouvez les remercier, car c’est la deuxième fois qu’ils vous sauvent. Mais où sont les élus ? Faut-il suivre les caméras pour les trouver …

Aux inondations, s’ajoute à cela neige, le froid ! Les bus ne circulent plus, les écoles sont fermées ! Mme le maire avez-vous pris en compte dans le PCS la gestion des chutes de neige et des verglas ?

La détresse est partout et les Villeneuvois témoignent dans les journaux locaux et nationaux et la France découvre Villeneuve Saint Georges, la ville la plus pauvre du Val de Marne. Même le président lors de sa visite ne sait plus quoi répondre devant la foule mécontent.

Michelle une femme de 67 ans, propriétaire d’une maison de 100 m2, Chemin des Pêcheurs, inondée, raconte « La Seine remonte. Je ne peux plus sortir, je suis bloquée chez moi depuis vendredi », « Nous sommes Villeneuvois et nous payons nos impôts comme tout le monde. Ici, cela a toujours été un champ de bataille durant les inondations »,

Pour Philippe, c’est aussi la douche froide, ce cadre à la RATP originaire de Villeneuve-Saint-Georges, doit se séparer de sa maison d’enfance « pour le bien de sa famille ». Totalement inondé, son logement est irrécupérable. « C’est un déchirement car j’ai grandi ici. J’ai aussi convaincu ma femme d’habiter le quartier », confie le père d’un bébé de cinq mois.

Bruno ne veut plus entendre parler des inondations. Épuisé par la crue, ce père de quatre enfants souhaite vendre sa maison de 120 m2 et acheter un nouveau terrain loin de Villeneuve-Saint-Georges.

« Je venais de terminer d’importants travaux commencés il y a quinze mois. Rien que pour ma cuisine, j’avais investi 15 000 €. Je n’ai pas envie de tout recommencer », explique l’homme de 46 ans. Même son de cloche pour Eric qui pense vendre mais à quel prix ?

Les professionnels, confirment qu’« à cause des inondations, les maisons du quartier Belleplace et de Blandin sont évaluées à la baisse malgré leur haut standing. « Ce sont souvent de beaux pavillons ».

Une maison de 110 m2 coûterait aux alentours de 250 000 € dans ce quartier contre 280 000 € dans celui des Coteaux. Près de trois clients sinistrés se seraient déjà orientés vers les agences immobilières afin de quitter la ville. Peu de gens veulent habiter ces quartiers. Si une maison est invendable, la seule solution est d’y faire des travaux ou de la céder sous le prix du marché.

Les Villeneuvois sont ruinés, mais à qui profite ce laxisme ?

Je fais aujourd’hui la demande officielle afin que les autorités compétentes s’engagent à acheter aux prix raisonnable les habitations que les propriétaires souhaitant vendre, notamment dans le chemin des pécheurs, côté pair, qui n’est pas pris en compte actuellement dans la zone d’expansion de crue. L’agence de l’eau propose dorénavant aux collectivités investies dans un projet de prévention, des aides pour identifier des zones de sur inondation et indemniser les propriétaires pour la SUR-INONDATION de leurs terrains.

De telles zones permettent en effet le stockage supplémentaire des crues, notamment par la mise en place d’aménagements hydrauliques dans le cadre de projets concertés à l’échelle d’un bassin versant.

5880699_1457432a-318b-11e6-b05b-014ca01bb93f-1_1000x625La plupart des Blandinois et des Triageois ont connu deux inondations en moins de deux ans, et vivent désormais avec la crainte permanente. Voilà deux mois et demi que nos administrés luttent quotidiennement en espérant reprendre une vie normal. Mais aujourd’hui encore au milieu des déchets et des dépôts sauvages, la lutte continue. Combien de personnes encore vont-elles attraper la typhoïde… déjà qu’ils ont tout perdue…

Pour finir Mme le Maire, voilà le courrier des habitants de Blandin, et je vous demande d’être très attentif à leurs demandes :

Madame le maire,

Nous les habitants de Villeneuve St Georges, du quartier Blandin et Belleplace, nous vous adressons nos doléances suites aux deux inondations successives en moins de 18 mois que nous avons vécu, qui ont ravagé notre quartier et fais de nombreux dégâts matériels.

Nous voulons savoir ce que vous comptez faire exactement pour notre quartier afin qu’il retrouve tout son charme.

Nous attendons de votre part et sans attendre la destruction des propriétés que vous avez déjà acquises le long des Berges de l’Yerres, le déblaiement des carcasses de maisons qui servent de décharge et de dépôts de déchets sauvages qui sont sources de nuisances et de développement de maladies. Des colonies de rats se développent, Le quartier en est envahi, avez vous pensez au nettoyage complet de notre quartier.

Et surtout comment comptez vous lutter pour arrêter la prolifération des immondices.

Nous demandons le nettoyage régulier de nos rues, la réfection des chaussées, des trottoirs qui par endroit sont très dangereux, la réparation des nids de poules sur nos routes, déjà bien abîmés avant les inondations et qui aujourd’hui sont devenus des nids d autruches… Nous voulons l arrêt des circulations des voitures venant de l’Essonne, qui empreintent nos petites routes et roulent à grande vitesse.

Mais surtout nous voulons que notre quartier retrouve son calme et qu’il ne soit plus une zone de non droit. 

Ayez le courage d’agir et d’intervenir dans notre quartier pour lutter contre notamment tous ses marchands de sommeil qui sévissent un peu partout, et qui s accompagne de trafic en tous genres. Vous êtes au courant de ces pratiques alors pourquoi vous laissez faire et ne faites rien pour les arrêter ? A quand le changement de politique, et quand prendrez vous enfin vos responsabilités, au moins une fois durant ces dix longues années de votre mandat à la tête de la ville.

Concernant les inondations, trouvez vous que vous avez assumé votre rôle, que vous avez fait tout le nécessaire, surtout concernant les cambriolages récurrents depuis juin 2016 ? Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Je ne suis pas certaine. Il y a beaucoup de choses qui sont à désirer. Mais je pense que vous n’aviez plus beaucoup de temps pour vos administrés, votre emploi du temps surchargé avec toute les interviews que vous avez accordés.

Maintenant Madame le maire je suppose que vous savez ce que pensent les habitants de nos quartiers sur votre gestion, vous avez pu constater leurs colère lors de la visite de Monsieur Macron notre président. Alors madame le maire, ayez le courage d’agir une fois dans votre vie, de faire bouger les choses. N êtes vous pas la maire de notre ville depuis 2014, alors je vous demande en tant que citoyenne de cette ville à agir, et de nous montrer que vous êtes à la hauteur de cette fonction. Faîtes nous mentir Mme le maire !

Ou alors je crois que vous allez ressentir la colère de tous les habitants de Blandin, Belleplace, de Triage et de tous les Villeneuvois qui veulent une autre ville que celle que vous avez construite ces 10 dernières années.

Chantal. 
Madame 8€ !

About admin

Scroll To Top