Home / Conseil municipal / Imagine Villeneuve – par Birol BIYIK

Imagine Villeneuve – par Birol BIYIK

Voici mon intervention lors du débat d’orientation budgétaire lors du conseil municipal du 30 novembre 2017.

 

9D6A5188cIMAGINE VILLENEUVE

Avec la participation des promoteurs les Villeneuvois, vous avez appelé, Mme le maire, à « Imaginer Villeneuve ». Je me suis prêté à cet exercice, et, dans le cadre du débat d’orientation budgétaire, j’ai essayé, en tant qu’habitant de Villeneuve, à imaginer ma ville.

A chaque coin de rue, j’ai tout de suite constaté la présence de déchets. Comme si toute la ville était devenue une décharge. Dans l’impunité la plus totale, dans l’indifférence la plus absolue, tout le monde jette tout partout et n’importe quand. Mme le maire, vous devez établir la responsabilité des propriétaires à l’occasion de l’enlèvement des déchets des décharges sauvages. Des panneaux seuls ne suffisent pas, il faut des actions. On attend rapidement des actions concrètes dans ce domaine.

Une manque de sûreté omniprésente, la rue de Paris est devenue un vrai coupe gorge dès la nuit tombée. Impossible de s’y aventurer. Quelques chiffres pour vous rafraîchir la mémoire, Mme le Maire : en 2016 sur les 47 communes dans le val de Marne, Villeneuve Saint Georges, la ville dont vous avez la charge est en tête des violences physiques avec 463 cas répertoriés et aussi 1ère en ce qui concerne le cambriolage des logements avec 346 cas, et 3ème pour les infractions de stupéfiants, avec 200 cas répertoriés, et 8ème sur les vols de voitures avec 188 cas répertoriés. Et pour lutter contre cela, vous n’avez trouvé comme solution que l’élagage des arbres et revoir le sens de circulations des voitures… Faute de mieux…

Et l’éducation de nos enfants dans tout cela, je ne vois aucune mixité sociale dans nos écoles. Les meilleurs élèves partent étudier ailleurs. Cette situation est due aux nombres de logements sociaux trop nombreux sur notre commune : plus de 40%. Ce sont 10% des familles en primaire et 20% des familles en secondaire qui envoient leurs enfants dans les communes voisines. Réfléchissez, Mme le maire, sur le cas de la direction d’une école de Maison Alfort, qui a refusé d’inscrire dans ses effectifs un élève, parce qu’il était originaire de Villeneuve Saint Georges.

J’ai repensé à cette année écoulée, illustré par un événement majeur, et j’ai vu pour la première fois dans l’histoire moderne de notre ville, un bidonville se développer et ensuite être évacué par la force publique. Il abritait près de 170 personnes, dont environ 70 enfants. Aucun élu de la majorité n’a apporté la moindre aide. Le propriétaire, membre de la famille du concessionnaire des marchés, n’a pas bougé. D’où la saisine de la justice et le départ contraint. Le 28 septembre, jour de l’évacuation, aucun élu de la majorité ne s’est dérangé. Malheureusement Il s’est reconstitué à Vigneux sur Seine.

J’ai repensé à l’histoire de l’îlot Pasteur, pour lequel une enquête publique vient de s’achever, afin d’obtenir l’autorisation préfectorale de déroger aux règles de construction définies par le PEB de l’aéroport d’Orly. Aucun élu de la majorité ne s’est dérangé afin de rencontrer le commissaire enquêteur. Une délibération avait attribué le projet à la société AIGO. On ne sait plus si cette entreprise est toujours candidate. Le terrain a-t-il été cédé ?

 

D’année en année, on constate que des agents affectés à Villeneuve sont désormais transférés à l’EPT. Ce nombre diminuant, vous décidez soudainement l’achat d’un pôle administratif pour plus de 7 millions d’euros alors que vous veniez de vendre le terrain concerné par cet établissement un an auparavant à près de 700 000 euros.

 

Vous clamez haut et fort que vous êtes contre les expropriations, et sous vos yeux, les habitants des immeubles du N°25 de la rue de Paris ont été contraints de quitter leur domicile le 28 juillet 2017, alors même qu’habitaient à cet endroit des personnes vulnérables. Pas un seul élu de la majorité ne s’est dérangé ce jour-là. On peut par ailleurs être surpris par le fait qu’aucune demande d’aménagement du site n’ait été présentée au service de l’urbanisme. Pourquoi alors avoir expulsé plusieurs familles ? L’endroit est aujourd’hui abandonné. De même dans l’ilot Dazeville, beaucoup d’habitants de l’îlot sont en situation administrative irrégulière, mais bénéficient d’un logement, avec ou sans bail. Ils payent donc un loyer. Que compte faire la municipalité pour les reloger ?

C’est bien vous, qui vous vous vantez de faire du social, Mme le maire !

 

De même, une opération immobilière, dite Confluences, est prévue dans le quartier de la Grille. Elle entraînera la disparition du centre médical dit du pont de Melun, ainsi que la chapelle géorgienne (impasse Boieldieu). Elle provoquera la fermeture du cabinet médical dans lequel exerce le Dr SAMBOR, seule gynécologue libérale implantée dans la commune, et par conséquent sa fuite vers une autre ville. Qu’envisage la municipalité pour compenser ce transfert et aussi afin d’inverser le départ de nombreux médecins ? Pour l’instant je ne vois rien, et difficile pour moi d’imaginer Villeneuve !

J’imagine notre marché qui manque cruellement d‘animation. Par exemple, il y a quelques années, un accord tripartite (association de commerçants, ville, concessionnaire) permettait d’assurer une animation, qui se traduisant par la présence d’un manège gratuit, d’une sonorisation et d’une tombola. Pourquoi ce dispositif n’est-il pas repris…Par ailleurs, les horaires de la ligne municipale d’autobus dite du marché devraient être rendus publics, comme d’ailleurs la position des points d’arrêt, et la gratuité de la prestation.

Le cimetière va-t-il enfin être nettoyé, L’ESAT, qui entretient cette partie du territoire communal, donne-t-elle satisfaction ou faut-il encore que les réseaux sociaux s’affolent à chaque visite par les habitants.

Vous devez Mme le maire imposer à la Poste le respect des dispositions législatives et réglementaires, en ce qui concerne notamment la distribution du courrier. Il n’est pas normal que vos administrés ne soient plus desservis. Pendant près d’une semaine les habitants des quartiers du Blandin et de Belleplace n’ont pas reçu de courrier. Dans quel monde on vit ! C’est bien vous qui, en 2014, défendiez le service public ? Sans parler de la situation de l’annexe postale de Triage. Que comptez-vous faire pour y remédier et l’améliorer, sachant que le nombre d’habitant dans ce quartier va doubler !

 

Au niveau des déplacements, la situation se dégrade rapidement, notamment pour les usagers en intermodalité. La demande s’accroît annuellement d’environ 5 %. A Villeneuve, l’augmentation de la population provoque une hausse sensible des flux. La commune se doit d’intervenir. De plus, l’interconnexion avec le métro circulaire, à Vert de Maisons (les travaux sont en cours), va accentuer la saturation de la ligne D.

 

Les promesses en 2014 d’ouvrir une ligne d’autobus reliant à la place Pierre Sémard à Belleplace, au Blandin et Montgeron ne semble pas avoir été tenue. Nous vous y invitant à y remédier très rapidement.

L’arrêt du carrefour du Lion (ligne J2) doit être maintenu, du fait que le public participe, en venant de la gare et donc du RER, à l’activité commerciale des supermarchés ; les usagers en provenance du centre-ville doivent désormais franchir la RN 6 pour atteindre l’arrêt. D’où une plus grande pénibilité et une augmentation du risque d’accident.

Face aux difficultés de circulation et de stationnement des autobus, engager une réflexion sur l’ouverture du pôle intermodal. Devant la gare, le pôle multimodal en train d’être réalisé ne donne pas satisfaction. L’étroitesse du lieu ne donne pas satisfaction, notamment au niveau des utilisateurs des lignes J2 et B. Les usagers doivent attendre debout et dans les intempéries l’arrivée hypothétique d’un autobus, selon l’horaire prévu.

Concernant la gare RER, Il faut absolument travailler sur l’accessibilité des quais aux PMR, et surtout ne pas fermer les passages souterrains municipaux, même si cela coûte cher en entretien. Ils ont a été construits suite aux accidents sur la RN6 survenus en 1957.

La demande entre le quartier du Plateau et la gare SNCF est significative de l’importance des déplacements sur cet axe de transport. De ce fait, la création d’une ligne de téléphérique n’apparaît pas justifiée, telle qu’elle a été présentée, par rapport à la situation constatée. Il y a nécessité de créer une ligne J3, comme cela était au cours dernier trimestre 2015, et d’augmenter de façon significative la fréquence des bus.

Et la pollution Mme le maire ? A l’école Anatole France la semaine passée, plus de 50% des enfants étaient absents. Je vous rappelle que cette année est dominée par l’ordonnance du Conseil d’Etat du 12 juillet 2017 mettant en demeure le gouvernement d’agir, en ce qui concerne le respect des limites de concentration des PM10 et du dioxyde d’azote dans l’air, telles qu’elles sont définies par l’UE. Ceci avant le 31 mars 2018. Les habitants de la commune sont directement concernés. Et je reviendrai sur cela pendant le vœux.

En conclusion, Mme le Maire, vous êtes vous et votre équipe ici présente responsable de la situation de la ville. Aucune excuse ne justifie un tel désastre. Dans ces conditions je n’imagine plus Villeneuve, ni la fin de votre mandat. Et j’appelle tous les élus de la majorité qui aiment leur ville et qui y vivent à rejeter votre politique comme le font tous les jours de nombreux Villeneuvois.

Birol BIYIK

Conseiller Municipal Europe Ecologie les Verts.

About admin

Scroll To Top